Mark Curran

« La normalisation de la déviance et la construction de THE MARKET »

 … ce que les gens ne comprennent pas… c’est que ce qui se passe sur le marché est essentiel à leur vie… pas à la périphérie… mais paf, boum, en plein milieu…

(Extrait d’une conversation téléphonique avec un trader (identité non divulguée), salle des marchés, Investment Bank, Londres, février 2013)

Résumé : À la suite, en évolution constante, de l’effondrement de l’économie mondiale, et en l’absence d’une réflexion audiovisuelle critique soutenue sur le lieu central de cet événement catastrophique, le projet THE MARKET aborde de façon critique le fonctionnement et l’état des marchés mondiaux des actions et des matières premières. Poursuivant un cycle de projets de recherche à long terme sur le contexte prédateur résultant des migrations et des flux du capital mondial, cette présentation élaborera, sur une base ethnographique, le cadre méthodologique théorique de cette entreprise de recherche audiovisuelle transnationale et plurielle, et la formulation résultante de son installation comme représentation critique. Ayant entrepris un vaste processus de négociation pour accéder à des sites et des individus stratégiques, le projet met en lumière, en insistant sur leur fonction opératoire, des individus ancrés dans le matériel, et de plus en plus dans le virtuel, dans nos sphères mondialisées. Ainsi, la tension entre l’expérience humaine et les systèmes toujours plus algorithmiques qui régissent les marchés offre-t-elle un sentiment d’urgence sous-jacent. Intégrant photographie, vidéo numérique, témoignages verbaux, matériel sonore et concret, une lecture est offerte qui soustraie le marché à l’abstraction, et le positionne comme une force réelle et omniprésente absolument centrale à nos vies. Tandis que la présentation s’attachera à la thématique et à la méthodologie de la recherche centrale, dans sa somme et son installation, THE MARKET exemplifie la construction d’une ethnographie audiovisuelle du pouvoir et de la finance.

Biographie : Mark Curran vit et travaille à Berlin et à Dublin. Il détient un doctorat en pratique artistique (2011), donne des conférences au baccalauréat du programme de photographie de l’IADT (Dublin) et est professeur invité à la maîtrise en arts visuels et anthropologie médiatique à la Freie Universität Berlin. Intégrant des installations multimédias à teneur ethnographique, Curran a entrepris un cycle de projets à long terme au cours des 16 dernières années, abordant de manière critique le contexte prédateur résultant des migrations et des flux du capital mondial. Il a fait de nombreuses présentations de ses recherches, notamment à la Photographers Gallery, Londres (2012) et au Irish Museum of Modern Art (2013). Il a également publié des articles, notamment dans l’édition actuelle de Photographies (Routledge) éditée par Liz Wells et Deborah Bright. Son projet en cours, THE MARKET, qui aborde le fonctionnement et l’état des marchés mondiaux, a été commissarié par Helen Carey à l’occasion du centenaire du lock-out de Dublin (1913), un moment charnière dans l’histoire ouvrière de l’Irlande. Il a été soutenu par l’Arts Council of Ireland et l’Arts Council of Northern Ireland, et a été présenté à la Gallery of Photography (Dublin), à Belfast Exposed (Irlande du Nord), à la Limerick City Gallery of Art (2013) et au Centre Culturel Irlandais, Paris (2014). Une publication est prévue en 2015. Pour de plus amples informations : http://lockout2013.wordpress.com/ et www.markcurran.org